Les questions fréquentes sur le CBD

Peut-on conduire après avoir consommé du CBD ?

D’un point de vue légal, il est tout à fait possible de conduire après avoir vapé du CBD. Contrairement au THC, le CBD n’a aucun effet psychotrope, et est ainsi complètement légal. Il n’est donc soumis à aucune réglementation concernant la conduite.

Les dépistages effectué lors d’un contrôle routier ne permettent pas de révéler la présence de CBD. Ils permettent uniquement de détecter le THC. Attention cependant : si les liquides Marie Jeanne ne contiennent pas de THC, ce n’est pas le cas de tous les liquides/ Méfiez-vous des liquides vendus à l’étranger, qui ne répondent pas toujours aux normes françaises en vigueur.

Il faut également notifier que les moments de tranquillité sans activités ou concentrations intenses sont conseillés et recommandés pour une expérience de vape optimale avec du cbd.

Les effets du CBD pouvant varier d’une personne à l’autre, nous vous conseillons d’éviter de vaper du CBD au moment de prendre le volant afin d’éviter tout accident dû à une baisse de vigilance. 

Lire notre article complet sur conduite et CBD

Comment notre CBD est-il extrait ?

Le CBD utilisé dans nos e-liquides est recueilli par un procédé d’extraction au CO2. Cette méthode permet de recueillir des composés phytochimiques (CBD, CBG, terpènes…) issus d’une plante. Elle est naturelle et respectueuse de l’environnement. Le dioxyde de carbone utilisé est sans danger pour les extraits de substances végétales recueillis qui conservent une saveur et une odeur naturelle.

L’extraction du chanvre par CO2

Neutre pour la nature, car déjà présent dans l’air, le CO2 capte tous les extraits olfactifs des plantes ainsi que toutes les molécules. Pour extraire les substances lipophiles d’une plante, il doit être à une température légèrement supérieure à 30° et subir une pression égale ou supérieure à 74 bars. Le CO2 est amené dans l’extracteur où se situent les fleurs de chanvre. C’est à ce moment que les terpènes et cannabinoïdes sont dissouts et absorbés par le CO2 qui continue son chemin jusqu’à un séparateur.

La pression d’un peu plus de 74 bars est diminuée et permet au CO2 de revenir à l’état gazeux. Il diffuse alors les particules extraites du chanvre dans un collecteur. Ces particules se matérialisent sous forme d’une cire végétale.

Le gaz utilisé peut à nouveau servir à l’extraction d’autres végétaux.

Les avantages de l’extraction au CO2

Essentiellement basée sur l’usage du CO2, cette méthode d’extraction est plus écologique que l’extraction par solvant. Elle permet également d’isoler le CBD ou tout autre élément.

C’est ce procédé qui est utilisé pour extraire le CBD qui sert de matière première aux cristaux purs à 99 %. C’est aussi celui dont nous nous servons pour la création de nos e-liquides. Bien qu’étant très onéreux, nous l’avons choisi car c’est la méthode qui préserve au mieux la pureté et les propriétés naturelles du chanvre. Ce qui nous permet de vous fournir des e-liquides d’une qualité supérieure.

Comment produisons-nous notre chanvre ?

La qualité des matières premières influent grandement sur la qualité d’un e-liquide au CBD. Nous avons mis en place un rigoureux procédé de sélection et de traitement des plantes de chanvre pour obtenir du CBD répondant à nos critères de qualité et compatibles avec nos recettes d’e-liquides.

Étude des sols et des souches de chanvre

La première étape de fabrication de CBD est le choix des semences de chanvres. Désireux de créer un produit respectueux de la nature, nous sommes partis à la recherche de producteurs européens. Après plusieurs mois d’échanges et de tests, notre choix s’est porté sur des partenaires spécialisés dans la culture de chanvre depuis plusieurs années.

Les terrains ensemencés sont fertiles et dotés d’une bonne réserve hydrique. Leur pH se situe entre 6 et 7.5. Notre production est certifiée sans herbicides, fongicides, pesticides, ni métaux lourds.

Le déroulement de nos récoltes

Seules les fleurs de chanvre répondant à nos critères sont récoltées. Pour cela nous avons opté pour un mode de cueillage manuel en parfaite symbiose avec notre culture d’entreprise axée sur la protection de l’environnement. Chaque fleur est séparée de la tige de la plante à la main et examinée.

Les fleurs de chanvre sont soumises à un procédé de séchage naturel et exposées à une température qui ne peut jamais dépasser les 35 °C. Cette méthode de séchage préserve la puissance du chanvre qui, une fois sec, sera acheminé jusqu’au laboratoire pour le processus d’extraction au CO2. Le CBD extrait est utilisé dans la composition de nos e-liquides sous sa forme brute : le cristal.

Quel matériel utiliser pour vaper du CBD ?

Les e-liquides au CBD ont la même composition que n’importe quel e-liquide : une base réalisée ) partir d’un mélange de propylène-glycol et de et glycérine végétale, des arômes, et un booster, ici de CBD. Ils peuvent donc être vapés avec n’importe quelle cigarette électronique. Seule différence, la puissance employée ne doit pas être trop importante pour ne pas altérer la molécule.

Les molécules de CBD, ainsi que les terpènes (arômes naturels à l’origine du goûtt et des saveur de la plante de chanvre) employés dans la réalisation des eliquides Marie Jeanne sont des molécules fragiles, qui ne doivent pas êtres vaporisées à trop haute température. En moyenne, on situe la température idéale de vaporisation de ces substances à 180°C. C’est d’ailleurs aussi la température de vaporisation du propylène glycol, ce qui explique que la plus forte concentration de ces eliquides en PG, avec un ratio PG/VG généralement fixé à 80/20.

Pour viser cette température idéale de 180°C, il faut donc vaper avec une puissance n’excédant pas les 15W pour un rendu optimal. Il faut donc opter pour un matériel adapté à l’inhalation indirecte, compatible avec des résistances avec une valeur situé autour de 1 ohm.

Comment devenir revendeur Marie Jeanne

Plusieurs moyens de prendre contact avec l'Ă©quipe commerciale Marie Jeanne CBD: