Blog navigation

Derniers articles

CBD et THC : quelles différences ?

Si le CBD et le THC sont tous deux  issus de la plante de chanvre, ces deux substances ont des structures moléculaires et des effets bien différents. Décryptage.

Deux cannabinoïdes naturellement présents dans le chanvre

Le CBD et le THC sont deux molécules appartenant à la famille des cannabinoïdes. Ce groupe de molécules contient plus d’une centaine de molécules distinctes, toutes naturellement présentes en quantité variable dans la plante de cannabis.

Si elles ont chacune des effets différents, toutes ces molécules agissent sur le système endocannabinoïde, un ensemble de capteurs situés dans le cerveau et le système nerveux du corps humain. Cependant, tous les cannabinoïdes n’agissent pas sur les même récepteurs du système endocannabinoïde : c’est ce qui explique les différents effets de telle ou telle molécule.

Deux effets radicalement opposés

Le THC est le cannabinoïde qui est naturellement le plus présent dans la plante de cannabis. Cette molécule a des effets psychotropes, et est généralement recherchée pour un usage récréatif. En se fixant aux récepteurs présents dans le cerveau, le THC stimule la production de dopamine, pour un effet euphorisant et / ou relaxant, suivant la variété de chanvre et sa concentration en THC.

Le CBD est la deuxième molécule la plus abondante dans le cannabis. Venant se fixer sur les récepteurs présents dans le système nerveux, il n’a aucun effet sur le cerveau, et donc, aucune propriété psychoactive. Bien que certaines études lui confèrent un effet sédatif, ses effets potentiels ne sont aucunement comparables à ceux du THC. Il se pourrait même que le CBD “contre” les effets du THC en apaisant le système nerveux et en limitant les angoisses parfois générées par le THC.

Le THC est illégal, le CBD est légal

A cause de ses propriétés psychoactives, le THC est illégal dans de nombreux pays, dont la France. Potentiellement dangereux et addictif, cette molécule est aujourd’hui classée dans le Tableau IV de la Convention Unique des Stupéfiants de l’OMS. Bien qu’en cours de reclassement, le cannabis contenant du THC est donc officiellement reconnu comme un stupéfiant.

A l’inverse, le CBD pur est légal lorsqu'il provient de variétés de plantes autorisées car dépourvues de leurs propriétés stupéfiantes par leur teneur en THC inférieure à 0.2%. Cette condition, déjà largement appliquée en France, concerne tous les produits au CBD vendus sur le territoire, et notamment les liquides pour cigarette électronique.

Attention :

  • Le CBD n'est pas un médicament.
  • Le CBD  n'a pas d'effets "reconnus" par la médecine, il faut le consommer avec modération.
  • Le CBD  peut entraîner un risque de somnolence en cas de surdosage, nous vous déconseillons d'en consommer avant de conduire.
Publié dans: Conseils Consommation

Laissez un commentaire