Blog navigation

Derniers articles

La culture du Chanvre en France [Tout Savoir]

Le chanvre, la plante écologique idéale

Le chanvre pousse vite, sans produits phytosanitaires, avec très peu d'eau et sur tous les sols. Son système racinaire aère la terre, sa forte densité étouffe les plantes adventices. Quant aux insectes, ils ne l'apprécient guère… Le chanvre est la plante écologique idéale, d'autant que ses utilisations sont multiples. Et pourtant : alors que 176 000 ha de chanvre sont cultivés en France en 1850, il n'en reste plus que 700 un siècle plus tard.

Heureusement, le chanvre a à nouveau droit de cité et, « Cocorico ! », la France en est aujourd'hui le deuxième producteur mondial, derrière la Chine.. Pour autant, avec 16 400 ha cultivés en 2017, la marge de progression est considérable. Cinq régions concentrent sa culture : l'Ile-de-France ; la Normandie et la Manche ; la Bourgogne et l'Aube ; les Pays-de-la-Loire. Pour quelles utilisations ?

Usage historiquement industriel

Les graines, ou chènevis, sont intégrées à l'alimentation humaine, sous forme d'huile principalement. Elles contiennent en effet de précieux oméga 3 et 6, dans des proportions parfaites pour la santé. Elles sont aussi très employées dans l'oisellerie et en cosmétique. La partie ligneuse du chanvre, la chènevotte, sert à la fabrication de litière animale et en paillage pour les jardins. Les fibres de la tige permettent de fabriquer des papiers spéciaux, comme le papier bible, d'isoler les bâtiments ou de produire des plastiques biosourcés. L'industrie textile les mélange même au coton des toiles de jeans. Enfin, les poussières sont récupérées pour produire de l'énergie, via la méthanisation.

Un seul impératif s'impose aux cultivateurs : utiliser uniquement les souches SATIVA L dépourvues de propriétés stupéfiantes et autorisées par leurs présences sur les listes européennes et françaises.

Un potentiel infini et l’ouverture d’un nouveau marché : le CBD

Ce chanvre, dit “industriel” à toujours suscité de nombreuses interrogations, notamment l’attrait pour ses cannabinoïdes. Les études R&D et innovations en matières de techniques d’extraction ont permis depuis quelques années la naissance de nouveaux marchés. Bien être, cosmétique, alimentaire, inhalation et vaporisation, tous ces secteurs ont vu apparaître pour le plus grand plaisir des consommateurs des nouveaux produits dans leurs catalogues, avec un ingrédient commun: Le cannabidiol dit CBD. De nombreux acteurs du marché ont enfin réussi à diluer dans leurs solutions mères ces petites substances grâce à ces techniques de préparation toujours plus abouties.

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire